Vous êtes ici : Patrimoine Minier > Hors de France > Belgique: mines et carrières souterraines

Belgique: mines et carrières souterraines


La Belgique possède de beaux réseaux souterrains, résultant notamment de l'exploitation du charbon ou de matériaux tels que le tuffeau, l'ardoise, le marbre, le phosphate... Profitant de deux déplacements dans ce pays j'ai pu découvrir (rapidement...) deux carrières souterraines, ainsi qu'une ancienne galerie de roulage reliant deux charbonnages.

Avertissement : pénétrer dans des cavités artificielles est particulièrement dangereux en raison des effondrements fréquents et imprévisibles, mais aussi du risque important de se perdre. L'accès aux anciens travaux souterrains est strictement interdit et ne peut se faire qu'encadré par des personnes compétentes et équipées du matériel adéquat.

Galerie de liaison entre les charbonnages du Grand Trait et Crachet-Picquery - Borinage

Cette galerie construite par la S.A. John Cockerill entre 1948 et 1953 servait à transporter le charbon extrait du siège du Grand Trait et du n10 de Grisoeuil vers le triage-lavoir situé sur le siège duCrachet-Picquery.On y accède côté Grand Trait par un puits équipé d'un escalier moderne, suivi d'une descenderie. On arrive alors dans la galerie de roulage, maçonnée et encore munie de ses rails, d'une longueur de 1599 mètres.
Je remercie les Charbonnages du Borinage pour l'autorisation, Xavier et Nicau pour le partage de cette visite et Nico pour l'éclairage.


Carrière de craie phosphatée de la Malogne

La Malogne est une immense carrière de craie phosphatée exploitée dès les années 1870 jusqu'à la secondaire guerre mondiale. Elle fut ensuite utilisée comme champignonnière jusque dans les années 1970. Les phosphates ont surtout été utilisés pour la fabrication d'engrais et pour l'amendement des terres agricoles.
L'exploitation souterraine s'étend sur plusieurs centaines d'hectares et se compose de vastes secteurs en chambres et piliers tournés, d'une hauteur de 4 à 5 mètres. La carrière est noyée sur environ un tiers de sa surface. Près de l'extérieur, on peut observer de très jolis piliers «diabolos» formés par les alternances gel/dégel.
Merci à à Xavier et Nicau pour la découverte de ce lieu et les éclairages.


Carrière de tuffeau de Lanaye

La carrière de Lanaye fait partie d'un ensemble de vastes carrières de tuffeau creusées sous la montagne Saint-Pierre à la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Le tuffeau est une roche calcaire tendre à grain fin qui a notamment servi de pierre à bâtir pour la ville de Maastricht. L'exploitation de la pierre dans ce secteur remonte à l'Antiquité celte et l'on s'en servira pour construire des bâtiments jusqu'au milieu du XXe siècle. De nos jours la pierre est toujours extraite, mais à ciel ouvert en vue de la production de ciment.
La partie visitée se compose de grands secteurs exploités en chambres et piliers tournés à l'aide de haveuses, mais aussi de galeries beaucoup plus anciennes creusées à la lance.
Merci à à Nico et Xavier pour les éclairages.


© Sébastien Berrut 2007-2011 | Contact | Demande d'utilisation d'une photo